PIERRE JOURDA

(1931-2007)

 

L’ENSEIGNANT AUX MILLE TABLEAUX CACHÉS

Pierre Jourda est né en 1931 à Montesquieu-Volvestre. Enfant studieux, il est particulièrement doué pour le dessin. 

À l’âge de 15 ans, il intègre l’école des Beaux-Arts de Lyon et plus tard celle de Paris, dont il sort avec les félicitations en 1953. 

Il choisit ensuite la carrière de professeur et enseigne le dessin à l’Ecole Normale des Instituteurs de la Ville de Toulouse.

Pierre Jourda est un artiste introverti et modeste. Il aime l’anonymat et la solitude, ne montrant son travail qu’à ses amis proches. Tous ses moments libres, il les consacre à la création. 

Son travail est hérité du cubisme. Il est particulièrement admiratif de l’oeuvre de Fernand Léger avec lequel il partage son gout pour la peinture « témoin de son temps ».

Son oeuvre traduit ses observations du monde, mais aussi ses contemplations et ses méditations. Ses peintures sont souvent géométriques, avec un contraste équilibré de couleurs et de formes parfois surprenantes. 

À la fin de sa vie, son travail gagne en maturité « ses toiles sont plus dépouillées, sans bavardages, elles vont à l’essentiel » témoigne sa femme Andrée. 

Cet artiste qui n’a jamais exposé de son vivant, nous offre aujourd’hui sa vision du monde teintée d’optimisme et de sensibilité.